Recently in Politique Category

Il y a une grève-surprise des bus aujourd'hui à Bologne. J'ai de la chance, j'ai trouvé un moyen de venir travailler. Mais j'ai eu le cœur retourné de voir quelqu'un complètement paniqué qui attendait le bus depuis plus d'une heure et qui n'avait pas de solution pour aller bosser. Et pas assez d'argent pour se payer un taxi.

Je suis contre toute forme de blocage de services publics, quelle que soit la raison, parce que je tiens aux services publics. Dès que l'on force quelqu'un à chercher une alternative, dès que l'on se place dans un mode compétitif, l'approche service public perd de son sens et cela devient une entreprise comme une autre. Pour moi, l'essence du service public est l'égalité d'accès : ne pas payer plus cher les routes, l'électricité ou le gaz parce que l'on habite à la campagne. L'avantage est aussi politique : il permet de planifier, de prendre en compte des externalités, et de ne pas chercher à optimiser le profit immédiat à tout bout de champ. La situation de la production énergétique est un bon exemple, si on compare les pays où tout est privé aux pays où (presque) tout est public (enfin, pour un temps).

Lorsque l'on bloque un service public, que ce soit en tant qu'acteur ou spectateur, on prend clairement position contre ce service. Et c'est quelque chose que je ne peux pas accepter.

I cannot remember how I found it, but I now have to share it. Back in early May, This American Life and NPR News collaborated on a story the explains how the current credit crisis came to be, in a very pedagogical way. The show lasts about one hour, but I recommend it most highly. You can listen to it directly from This American Life site.

Comme elle le dit si bien:

On a été super rassuré en janvier, le gaz n'allait augmenter « que » de 4%, tandis que GDF, super lésé dans l'affaire, réclamait 6,1%. Qu'à cela ne tienne, on n'a qu'à proposer une nouvelle augmentation en avril ! Bingo, accordé ! 5,5%. Deux augmentations, c'est mieux qu'une. Et en quatre mois, les factures ont donc pris 9,72%.

Ivy nous raconte ses déboires avec GDF, en particulier comment bénéficier des aides qu'on lui a accordées, mais que GDF refuse de lui verser.

Mais sûrement que GDF n'est pas une entreprise de service public.

En France, on a la chance d'avoir un chef de l'état en couple mixte: il est français et marié à une étrangère.

On pourrait penser que cette situation aiderait gouvernement et législateur à prendre en compte les subtilités associées à ces cas, comme par exemple quand le conjoint français décède.

Malheureusement, ce n'est clairement pas le cas. Maître Eolas le raconte très bien. En attendant, j'ai juste honte de mon pays.

On pourrait penser que notre cher ministre de la défense se sent proche du parti "Fetia Api", un parti pour l'autonomie de la Polynésie Française. En tout cas, son parti, le Nouveau Centre a conclu une convention de financement avec le Fetia Api.

C'est une orientation du gouvernement très intéressante, à moins que cela ne soit qu'une histoire de sous ...

... n'est visiblement pas quelque chose qui passionne Françoise de Panafieu. Pour paraphraser ce billet d'ASI, il faut savoir se serrer la ceinture ... des autres.

Stephen Fry » Blog Archive » Getting Overheated: "For the eco-believer it’s no-lose situation: we all survive if they’re right and we’ve acted on their belief, we survive if they’re wrong and we’ve acted on their belief. Whereas for the eco-denier we survive if they’re right and we’ve done nothing but we perish if they’re wrong and we’ve done nothing."

The really interesting bit start around the middle of the post, you can search for "It started amicably enough" to get to this part.

What I find really interesting in the argument is that it does not forget the forest (what may be going on) for the tree (the science that tells us, with some uncertainty, what may be going on). We can be so used to focusing on details, numbers, and small facts that we forget what we're really talking about. This post reminded me this quite clearly.

Heard yesterday on Escape Pod 118.

edited on 2007.11.30: The original quote on Escape Pod was "War is not about what's right, it's about what's left." Jacques Mossière kindly pointed me to the exact quote, by Bertrand Russell, so I fixed this.

Vive la transparence !

| | Comments (1)
Arrêt Sur Images - L'inconnue suprême de la République: le salaire du président.: "Un budget qui augmente sans relâche depuis 2001, un président que les journalistes n'osent pas interroger personnellement sur son propre salaire: aucun doute, la transparence sur le sujet n'a jamais été si ... transparente."

J'ai particulièrement apprécié l'utilisation répétitive de la transparence pour l'augmentation du budget de l'Elysée.

Lawrence Lessig at TED

|

This is a must see. Lawrence Lessig gives a shorter, and much more brilliant, version of his talk on the necessity for Creative Commons.

Both the contents and the form are amazing. Go see it. now

About this Archive

This page is a archive of recent entries in the Politique category.

Légos is the previous category.

Science is the next category.

Find recent content on the main index or look in the archives to find all content.

Recently Played Games